Quittons Nontron et le Périgord Vert pour nous rendre au sud de Périgueux à la découverte d’un domaine d’exception: le château Poulvère.

De ce savoir-vivre qui est toujours un savoir-faire ; Il suffit d’ouvrir les yeux un matin ensoleillé sur le vignoble de Monbazillac tandis que se dévoile la toiture pentue du Château Poulvère pour comprendre ce que signifie l’expression. Au sud, le vignoble de Monbazillac, Bergerac et Pécharmant modèlent le paysage depuis toujours,  loin des forêts du Périgord Vert.

Les premières traces remontent à l’époque gallo-romaine. De façon plus élaborée, la culture de la vigne prend son essor dès le Xe siècle. Ce vignoble façonne également les hommes qui, année après année, saison après saison, travaillent avec humilité cette terre, cette vigne pour produire des vins d’une incroyable richesse.

5 générations de vignerons

Peu de vignobles actuellement peuvent s’enorgueillir de travailler toutes les couleurs du vin, du blanc sec au rouge, du rosé au moelleux en terminant par les liquoreux avec Monbazillac. Peu de châteaux, de domaines peuvent, sans prétention mais avec fierté, afficher leur savoir-faire sur l’élaboration de toutes ces couleurs de vin, qui plus est, sur la vinification de cuvées « sur le fruit », sur l’utilisation du bois comme contenant pour l’élevage des vins et enfin, sur les méthodes de vinification intégrale en barriques… La famille Borderie, qui lie son histoire à celle du Château Poulvère, depuis maintenant 5 générations, fait partie de cette « niche » vigneronne…

famille poulvère

La “famille Poulvère” possède les secrets de la vinification.

L’empreinte des millésimes a marqué les bois des barriques de chêne laissant la trace, au travers des tanins, de cette période d’élevage où le bois dialogue avec le vin afin de magnifier ces arômes naturels. Nous reviendrons très prochainement sur ce bois centenaire et son utilisation…