Les producteurs font marché à Nontron

L’Art et les métiers dans la rue à Nontron

6 octobre 2016 Commentaires (0) Actualités

Le couteau à virole, emblème de Nontron

Les origines de la virole présente sur nos couteaux pliants remonteraient au XVIIIe siècle

Facture André PETIT en date du 27/01/1895 qui mentionne l’existence de couteaux pliants à virole tournante.

Facture d’André Petit en date du 27/01/1895 qui mentionne l’existence de couteaux pliants à virole tournante à la Coutellerie Nontronnaise.

La Coutellerie Nontronnaise peut s’enorgueillir d’être à l’origine de la création du plus vieux couteau de France et également du système à virole bloquante, innovation technique en amélioration de la fermeture à clou du couteau. La virole est la marque de fabrique des couteaux pliants de la Coutellerie Nontronnaise au même titre que le manche en buis pyrogravé et le fameux logo. Petit retour dans les archives de notre coutellerie multicentenaire.

La virole permet aux heureux propriétaires de couteaux de Nontron de couper en toute sécurité.

La plupart des couteaux de Nontron sont dotés d’une virole dite tournante ou bloquante. Apparue après la Révolution française sur nos couteaux du Périgord Vert, la virole permet de bloquer la lame en position ouverte et d’éviter ainsi une fermeture accidentelle. Ce système qui a traversé les siècles est un chef-d’œuvre de simplicité et d’efficacité.

Techniques d’assemblage du couteau pliant

La fabrication du couteau consiste en l’assemblage de cinq pièces : la lame, le manche en bois, une virole fixe en inox, un rivet qui permet de fixer la lame sur le manche et une virole tournante qui coulisse pour empêcher la lame de se refermer.

détail d'une virole en inox présente sur un Nontron pliant

détail d’une virole en inox présente sur un Nontron pliant

Ces étapes d’assemblage peuvent être admirées librement in situ aux ateliers de la Coutellerie Nontronnaise toute l’année durant les jours travaillés.

Le pliant Nontron à virole reste le compagnon idéal au quotidien ou dans la poche pendant une balade en Périgord Vert.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *